AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »

Aller en bas 
AuteurMessage
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 20:25


© brokenbrain
Davis Palladino
feat. James Franco
âge : 31 ans ♠ nationalité : britannique, père italien ♠ profession : inspecteur à la criminelle ♠ orientation sexuelle : hétérosexuelle ♠ groupe : the deaths have a soul


under the skin
♠ pseudo : Nepenthès
♠ présence sur le forum : 2/7 jours. J’ai fini mes études et au vu de la quantité importante que j’ai au travail, je frôle les 60 heures par semaine, d’où mon peu de présence en semaine. ^^"
♠ où avez vous eu l'adresse du forum ? Bazzart.
♠ mot de fin : Très beau forum. Sincèrement entre le magnifique design et le contexte poétique et original, je ne pouvais que craquer.

no way to be


© destructives

Anecdote n°1 : Alors là-dessus, je rejoins Prévert. Le temps des cerises, ce que ça vaut quand la chair est tombée par terre, démerde-toi avec les noyaux.


Le petit garçon s’arrêta sur le pas de la porte de sa grand-mère et posa un regard alentours. Il fut quelque peu bousculé par l’arrivée en trombe de son frère cadet de deux ans. Il lui jeta un regard supérieur, comme seuls les grands frères sûrs de leurs connaissances hautement infinies par rapport aux plus jeunes, savent le faire. Il était le héros de son frère et il en jouait. Pour dire la vérité, il adorait même cet état de fait. Le petit frère retroussa le nez tandis qu’ils promenaient l’un et l’autre leur regard sur la rue vide de monde. Ils étaient bien loin de la ville de Manchester où ils avaient grandi mais ils aimaient venir passer leurs vacances chez leur grand-mère dans la campagne anglaise. L’odeur n’était certes pas des plus agréables mais il y avait tant à découvrir, tant de trésors à rechercher et tant d’aventures à vivre. Il se tourna vers son petit frère.

« Allons-y. »

Le mot magique. Dans la seconde qui suivit, ils s’éloignèrent de la porte d’entrée pour se diriger dans la forêt, composée de quatre à cinq arbres à tout casser, située juste derrière le jardin de leur grand-mère. Le terrain de leurs aventures intemporelles et haletantes. En chemin ils saluèrent de la tête les voisins qui les regardaient toujours avec amusement et attendrissement, retrouvant en eux le goût sucré salé de leur propre enfance.

« Capitaine ! Regardez, ce que j’ai trouvé. »
« Vite, il faut l’amener au quartier général pour qu’il puisse être guéri par la grande sorcière. »

Davis se pencha et installa dans une feuille le cadavre du canari de sa grand-mère. Ce dernier s’était enfui quelques jours auparavant et au vu de l’état de dépravation de son corps, il avait dû être croqué par un des chats environnants. Fiers de leurs découvertes, ils apportèrent avec beaucoup d’attention et de délicatesse le corps de la pauvre bête à la grande sorcière mais cette dernière n’apprécia que d’un mauvais œil les dernières pérégrinations de ses petits enfants.

« Mon Dieu, mais ça ne va pas la tête de ramener ça chez moi ?! »
« Mais mamie, c’est ton canari ! »
« Donne moi ça et va te laver les mains immédiatement ! Votre père passe vous reprendre ce soir. Il devrait arriver d’ici quelques minutes. Descendez vos sacs. »

Davis l’observa lui prendre de ses mains l’oiseau qu’il avait chéri même au-delà de la mort et contint tant bien que mal les larmes qui lui montaient aux yeux, tant de tristesse, de peur et de rage. Quelques instants, alors qu’il descendait son sac comme demandé, il vit son père offrir de l’argent à sa grand-mère et le doute l’assaillit. Et si ce n’était pas sa grand-mère ?


© destructives

Anecdote n°2 : Soudain, je me sens le cœur léger, presque trop heureux à en crever. C'est bête. C'est un sentiment merveilleux.


Parfois, on ne remarquait pas toujours ce que l’on avait sous les yeux depuis le départ. Il arrivait souvent à Davis de chercher pendant des heures ses clés alors qu’elles se trouvaient juste à côté de sa télévision dans sa petite chambre d’étudiant. Parfois, il passait un temps fou à retrouver une feuille d’un de ses cours de droit pénal alors qu’il était tout simplement situé derrière le paquet de feuilles qu’il tenait. Alors qu’il avait toujours voulu devenir archéologue depuis sa plus tendre enfance, du jour au lendemain à l’âge de 13 ans, il avait décidé de travailler dans la police et notamment de traquer les criminels les plus dangereux de Grande-Bretagne. Il avait alors intégré l’université à la grande fierté de ses parents et avaient réussi sa première année de droit. Bien sûr, il était passé tout juste, il n’avait pas eu de mention, il n’était pas passé aux rattrapages, poursuivant encore et toujours ses ambitions d’être dans la moyenne depuis toujours avec brio. Le plus important était de l’avoir après tout.

Rapidement, il s’était fait de nombreux amis avec qui il sortait régulièrement tous les soirs à compter du jeudi. Le cours du vendredi matin était bien évidemment facultatif dans leurs esprits. Il savait rire de lui-même et n’avait pas conscience du charme qu’il pouvait exercer sur certains membres de la gente féminine par son sourire emprunt de gentillesse et d’attention, par sa coupe de cheveux laissant parfois à désirer et de ses yeux sombres mais doux. Il avalait toutefois mieux ne pas parler de ses habitudes vestimentaires, somme toute soumise à caution mais il s’en fichait.

Il formait un groupe inséparable de 6 étudiants et de temps à autres, ils étaient rejoints par d’autres plus timides ou vivants encore chez leurs parents. Parmi ces partenaires de détente occasionnelle se trouvait la douce et réservée Susannah. Elle était un mystère pour lui et ne se révélait pas souvent aux autres, d’autant plus que son meilleur ami avait la fâcheuse manie de la charrier, voire de la chercher. Elle ne se laissait pas faire mais se recroquevillait quasi instantanément, ne faisant qu’approfondir l’intérêt superficiel que pouvait avoir Davis à son égard. Il n’était lui-même pas toujours des plus aimables avec les inconnus.

C’était un jeudi soir qu’il ouvrit les yeux sur elle. Ils étaient tous réunis dans sa chambre d’étudiants et s’amusaient avec un blind test. La fin de l’année était proche et il y avait déjà une certaine nostalgie pour chacun, sachant que l’année prochaine serait la dernière. Il était sur sa mezzanine en train de choisir la musique suivante et la mit, se retournant vers ses camarades pour voir le premier qui allait répondre. Il lui sur les lèvres de Susannah la réponse mais elle la dit si faiblement que personne ne l’entendit et une autre acquit le point. Il ne sut pourquoi mais ce fut comme un coup de tonnerre dans la campagne. Le silence et soudain tout devenait claire. Alors qu’ils étaient la plupart dehors en train de soutenir un de leurs amis qui avait trop forcé sur la boisson à se relever, il s’était approché d’elle et avait posé ses yeux dans les siens, obtenant confirmation du coup de tonnerre. Alors sans rien lui demander en échange, sans rien attendre en retour, juste comme ça, il s’était penché et Dieu, il n’avait jamais senti de lèvres aussi douces et de parfum aussi enivrant.



Dernière édition par Davis Palladino le Jeu 22 Juil - 22:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 20:26


© destructives

Anecdote n°3 : La vie est une carnassière. Et c’est sans bruit, qu’on rentre en enfer.


L’ambiance était pesante. Au limite du malsain. Bien sûr, il avait dû être confronté à de nombreuses scènes de crimes. Il s’était retrouvé dans des situations glauques au possible. C’était son emploi après tout. Il se souvenait notamment d’une affaire particulièrement horrible. Il avait failli rendre son déjeuner à cette occasion. Ils avaient tous cru à un crime en pénétrant les lieux pour au final découvrir que le type qui était devenu moins que de la charpie s’était suicidé en mettant en place une structure complexe et ingénieuse de guillotine. Mais ce qu’il avait sous ses yeux dépassait l’entendement et supplanter cette histoire au rang d’anecdotes. Ce n’était pas un suicide, cette fois-ci. Un simple coup d’œil, même superflu, permettait de l’énoncer. Un individu normalement constitué ne s’infligerait jamais pareil supplice. Sans compter qu’il s’agissait du troisième corps en l’espace d’un mois et demi.

Il pénétra à l’intérieur de l’appartement de cette nouvelle victime, Sergio Viconti. Italien d’origine, il était âgé de 27 ans. Athlétique et séduisant, il était célibataire et enchaînait les conquêtes d’un soir selon les propos recueillis par l’enquête de voisinage. Etait agent immobilier, si ce n’est son aspect physique, il n’avait pas le moindre lien avec les précédentes victimes. Pas le même cercle d’amis, pas les mêmes lieux de travail ou de loisir. Rien ne concordait, si ce n’était le modus operandi. Il promena son regard sur l’immense miroir trônant dans le salon. Narcissique. Seulement, le miroir était brisé. Davis pariait qu’il en était de même pour celui de la salle de bain. L’expression du regret du tueur ? Il s’approcha lentement du corps et posa un regard se voulant neutre dessus. Mais l’expression vide, les traits emplis de terreur, la bouche en sang et la tâche brune au niveau de l’entrejambe de Sergio sur le drap blanc qui le recouvrait ne laissaient aucun doute. Ils avaient affaire à un tueur en série.

« Alors ? » interrogea-t-il le légiste.
« Toujours la même chose. Corps nu dissimulé sous un drap blanc. Organes reproductifs et langue arrachés avec beaucoup de soin. Longue trace noire autour du cou qui laisse penser à une mort par strangulation. J’en saurai plus après analyse en laboratoire. »

Davis hocha la tête. Ils n’apprendraient rien de plus. Les corps précédents avaient déjà livrés leurs secrets. Le jeune inspecteur continua de poser son regard dans les environs de l’appartement. Les voisins n’avaient rien entendu. Ils n’avaient pas vu davantage. L’appartement était bien rangé. Aucun signe d’effraction, aucun signe de lutte. Une seule solution comme pour les autres : l’assassin les connaissait.



© arnacobitch

Anecdote n°4 : La fin est proche. Mon cœur ralentit. A la vie je m'accroche. L’énigme se poursuit.


Cela faisait 9 mois que le tueur sévissait. 15 corps avaient été retrouvés. Et toujours le même scénario. Le seul point commun entre toutes les victimes étaient leur profil. Toutes étaient de séduisants et athlétiques hommes entre 20 et 30 ans, type italien. La presse se déchaînait, trouvant là le fil rouge de l’année. Les mères interdisaient à leurs enfants de sortir et les rues étaient bien souvent désertes une fois la nuit tombée. La police, malgré les critiques des journalistes, des intellectuels, des politiques et même de la population continuait de tourner et de veiller sur eux. Davis et son équipe s’enlisaient. Ils avaient peu d’indices. Et pour ceux qu’ils possédaient, ils ne menaient à rien. Une voie sans issue qui commençait sérieusement à l’obséder au point de ne penser qu’à ça. Ils devaient y mettre un terme, mettre ce malade mental sous les verrous une bonne fois pour toutes. Il n’était pas en faveur de la peine de mort mais sur ce coup-là, il avait du mal à encaisser. Il détestait qu’on se joue de lui, de la police. Mais plus que tout, il abhorrait le caractère sadique et éminemment tortionnaire du tueur.

« A demain, Davis. »

Le jeune homme salua son collègue et partenaire de travail d’un geste de la main alors qu’il récupérait ses affaires dans son vestiaire. Il referma la porte métallique de ce dernier d’un geste sec et sans appel et jeta un coup d’œil terne dans le miroir sale. Des cernes accentuaient ses yeux toujours aussi sombres, ses cheveux semblaient doués d’une vie indépendante et ses traits étaient tirés. Il avait besoin de décompresser, de lâcher un peu d’air et de souffler. S’il continuait sur cette voie-là, cette affaire allait le tuer.

La musique était un peu forte. Les éclats de voix étaient étourdissants. Les vapeurs de l’alcool faisaient tourner autant les têtes que la longueur des jupes des jeunes femmes aguicheuses qui se trémoussaient sur la piste de danse. Davis les délaissa afin de se diriger vers le bar et commander une nouvelle vodka. C’était la seule solution qu’il avait trouvé pour se vider la tête et apprécier la vie qu’il possédait. Sa manie s’était accentuée depuis sa rupture avec Rose et plus encore après le début de l’affaire. Sortir. Danser. Tester son charme. Boire. Rire. Séduire. Ramener un trophée de plus à la maison. Il s’accouda sur le bar et observa d’un regard vif et assuré la piste de danse, tentant par là de trouver une future proie. Une victime à ajouter sur sa longue liste de conquête d’un soir. Pourquoi s’encombrer d’une relation sérieuse alors que rien dans ce monde ne durait ? Pas même la vie. Et c’est en tournant la tête qu’il la remarqua. Silhouette gracile, traits délicats et parfum enivrant.

« Bonsoir. »

Des cercles multicolores dansaient devant ses yeux. Son esprit était embrouillé mais il n’aurait su dire si cela était en raison de l’alcool fort qui continuait de courir dans ses veines, la douleur incommensurable qui résonnait dans chaque parcelle de son corps ou les difficultés qui se faisaient de plus en plus importantes pour respirer. Il comprenait mais trop tard. La belle était la bête. Il en aurait pleuré de rage si la douleur et la peur n’avaient pas pris le dessus. Il ne voulait pas mourir. Il voulait la mettre sous verrou. Il voulait lui rendre la monnaie de sa pièce plus que tout autre chose. Les battements de son cœur s’amenuisaient. Le néant infiltrait toujours plus son regard. Son corps tremblait, non seulement par manque d’oxygène mais également par peur. Il n’avait jamais été aussi terrifié. Il n’avait jamais été autant empli de haine.


Dernière édition par Davis Palladino le Mar 20 Juil - 23:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nell Baker

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 16/07/2010
pseudo : microwave
crédit : myself

no way to be
♠ âge du personnage: 24
♠ activités: editrice
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 20:35

Inspecteur c'est sexy

Bienvenuuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 20:52

    Tu sais quoi? Je t'adule Premièrement, parce que James Franco est un très bon choix. Je trouve que c'est un excellent acteur qui sait tout faire, on ne le voit pas assez sur les rpg. (je file te le réserver). Deuxièmement, j'ai hâte de voir ce que tu vas de cet inspecteur à la criminelle. Troisièmement, tu trouves le temps de nous rejoindre malgré un horaire bien chargé. Et quatrièmement, tes compliments nous font énormément plaisir et nous t'en remercions Trève de blabla et soyons poli: BIENVENUE parmi nous ♥️ (avec la musique d'HP en fond, je trouve ça très émouvant *sbaf*)

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Schuyler Brackenburies
SCULLY
    wild child full of grace

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/07/2010
Age : 27
pseudo : Emmecie
crédit : tumblr, livejournal & crocodile.
citations : Avec un flingue entre les dents, on ne prononce pas les voyelles

no way to be
♠ âge du personnage: 23 ans
♠ activités: a laissé tomber la fac
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:00

JAMES FRANCO + LE PRÉNOM + NEPENTHÈS
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:22

- microwave : C'est l'effet menottes. :P Merci beaucoup.

- violet : whaou, ça c'est de la pression. Mais merci énormément. Ca me fait super plaisir. Surtout ce soir. Je suis bien d'accord : James Franco, c'est James. Je l'avais déjà joué un temps mais le forum avait coulé. Et comme j'ai vu un reportage sur James Dean y a pas longtemps, votre magnifique forum (et de rien pour les compliments, ils sont vraiment sincères) est arrivé pile au bon moment. J'espère que l'histoire que je vais vous développer va vous plaire. C'est un peu particulier mais ça m'est tombé dessus cet aprem. Si ça vous convient pas, y aura aucun souci. Je la changerai.

- schuyler : oh la la quel accueil !! Merci énormément. Ca me touche vraiment. J'espère être à la hauteur. (non on ne chante pas emmanuel moire svp).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:38

    Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schuyler Brackenburies
SCULLY
    wild child full of grace

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/07/2010
Age : 27
pseudo : Emmecie
crédit : tumblr, livejournal & crocodile.
citations : Avec un flingue entre les dents, on ne prononce pas les voyelles

no way to be
♠ âge du personnage: 23 ans
♠ activités: a laissé tomber la fac
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:39

Oh, je ne m'inquiète pas pour ça. Attends toi simplement à recevoir la visite de Schuyler dans ta fiche de liens à la seconde où tu la postes

Bon courage, j'aime d'emblée ce que tu as écrit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:48

    Pas de quoi avoir la pression. On est gentils, on mord pas. (enfin, presque pas.) Surtout ce soir? Ca va pas? Ah ben ici, il n'y a pas de risque que l'on laisse le forum filer donc nous pourrons profiter au maximum de James! Et comme l'a dit Scully, j'aime également ce que tu as déjà écrit! ♥️

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Nell Baker

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 16/07/2010
pseudo : microwave
crédit : myself

no way to be
♠ âge du personnage: 24
♠ activités: editrice
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 21:51

J'adore le début
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 22:00

- grunchy : merci beaucoup !

- scully : avec grand plaisir. J'aime avoir tout plein de liens avec des gens extras. Je suis tombée sur un nid on dirait. Merci beaucoup. Les anecdotes suivantes seront moins heureuses par contre. (c'est le moins que l'on puisse dire ... )

- violet : ouf, je suis rassurée. :P Oh rien, c'est juste qu'une folle me harcèle sur FB depuis 6 mois et envoie régulièrement des messages négatifs sur mon dos à mes amis alors que je la connais pas. Nouvelle salve ce soir. M'enfin, je trouve ça pathétique plus qu'autre chose. Mais bon. Hé hé, James rocks my socks. Je vais essayer de terminer ma fiche rapidement. Vu que je suis pas chez moi le WE prochain. Mais bon, je sais de quoi je vais parler.

- microwave : merci énormément. Je suis contente que ça plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 22:02

    Oh God. Qui es-tu !? O_O FUNCKY DIT MOIIIIIIIIIII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 22:12

    Les gens commencent à me faire flipper '-' FB, c'est le maaaaaal. J'le dis depuis toujours. *out* Mais bon, comme on dit, laissons parler les gens. Ils parlent souvent pour ne rien dire. Après on s'étonne que je deviens misanthrope ---►[] Ah et ne t'inquiète pas pour ta fiche, tu as le temps ♥️

    Grunchy... C'est écrit dans ton pseudo le petit nom que je te donne, c'pour ça. Tout l'monde le voit et peut l'utiliser. Capito, rouquine ?

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 22:15

    Oui. EN PLUS JE PASSE A LA TELE POUR LE MOMENT

    Hm. Mille excuse beau brun J'te kiffe quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 22:29

Je suis pas devin jusqu'à preuve du contraire, non.

Disons que j'ai une idée de la véritable idendité de cette personne et elle m'a toujours fait flipper, so ... J'avoue FB peut être pas mal inquiétant sur certains aspects. Mais je l'utilise de manière mesurée et c'est pas mal utile pour préparer des trucs en groupes. Sans compter que je retrouve trace de mes anciens amis d'école et tout.
Merci. J'vais quand même essayer d'avancer rapidement. J'aime. J'ai envie de me lancer et surtout de vous révéler son histoire. :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 23
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Dim 18 Juil - 23:10

    J'avoue ne pas avoir tout suivi, mais BIENVENUE :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Mar 20 Juil - 23:00

Merci.

Ouf, comme promis, j'ai terminé ma fiche.
Alors les anecdotes sont plutôt ... erm ... glauques (je préviens). Si l'histoire ne vous convient pas, pas de problème je changerai. Et je vous rassure, je suis rarement aussi sombre. Mais j'avais envie d'une mort qui claque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Mar 20 Juil - 23:11

Wow j'aime énormément l'histoire. Et c'est tellement bien écrit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Mer 21 Juil - 1:31

    Ca c'est une mort trop cool. J'aime beaucoup. (et rends-toi compte que j'ai lu ça avec un verre dans le nez et que maintenant, je vais allez cauchemarder *sbaf*) Tu es donc validée avec plaisir! ♥️

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Davis Palladino

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 34
pseudo : nepenthès.
crédit : cyrine. unsospiro. black attack.
citations : la belle était la bête.

no way to be
♠ âge du personnage: 31 ans.
♠ activités: inspecteur à la criminelle.
♠ relations:

MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    Jeu 22 Juil - 19:44

J'vais plus savoir où me mettre. Merci pour les compliments.
Ca me touche énormement. J'espère que j'ai pas trop fait cauchemarder les âmes sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »    

Revenir en haut Aller en bas
 
DAVIS • « ce qu'il croyait jeu devint guerre »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Davis Burningham
» Megane Davis
» Jenny Davis
» John Davis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last request :: the life always begins so :: your history is an enigma :: the best-
Sauter vers: