AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer

Aller en bas 
AuteurMessage
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 15:27


© ...
Callie Wellington, mais se fait appeler Spencer depuis qu'elle a quitté le continent
feat Katie Cassidy
♠️ âge : 23 ans. ♠️ nationalité : Américaine ♠️ profession (études) : Travaille dans la pub. ♠️ orientation sexuelle : Hétérosexuelle déçue, ne veut plus entendre parler des hommes, se trompe elle même en sortant avec une femme merveilleuse... mais pas pour elle. ♠️ groupe : the dead have a soul.


no way to be
♠️ Décrire brièvement la vie de Callie Wellington serait une pure perte de temps. Affirmer que c'est un personnage complexe aux multiples facette serait plus proche de la réalité. La jolie blonde est née au sein d'une famille influente de la Côte Est, l'Elite de la Nation, ceux qu'on appelle les WASP. Oscar Wilde regrettait déjà à son époque que l'on ne jugeait que par les apparences. Le pauvre serait sûrement déçu de voir à quel point cela est encore plus criant à notre époque... et la famille Wellington en est un parfait exemple : immaculée et précieuse de l'extérieur, gangrénée et débauchée de l'intérieur. En effet, à l'intérieur de leur charmante demeure victorienne, Kathleen Wellington accumule les aventures extra-conjugales devant le regard innocent de sa fille unique, Callie, qui ne comprend pas qui sont tous ces garçons beaucoup plus jeunes que son père, qui ont le droit de toucher sa mère de la sorte. Mine de rien, ces écarts de conduite ont alimenté le caractère de l'enfant, qui a associé cela à la normale. Enfant puis adolescente, Callie était exactement la jeune femme qu'on attendait qu'elle soit : la Queen bee, la garce adulée, jalousée, détestée, la jeune femme en apparence respectable & parfaite mais qui s'envoyait copieusement en l'air avec n'importe qui dans les suites des hotels où ses parents se rendaient dans des réceptions barbantes à souhait. Elle était telle qu'on l'avait élevée : superficielle, et consommatrice à outrance. Rien ne lui importait à part savoir d'où provenait la cocaïne que Charles étalait sur la quasi totalité de son corps comme le gros pervers qu'il était, ou bien qui était ce garçon torride qui ne l'avait pas encore sautée ? Callie était pourtant bien plus que ça. C'était une jeune femme remarquablement intelligente, déroutante, fascinante, même. Malgré son milieu, malgré sa décadence, elle n'était pas blasée et estimait qu'il y avait du bon en chacun. Elle se nourrissait de grande littérature en cachette, et jouait à la ravissante idiote le reste du temps. Vivre de cette façon là, comme tout le monde, comme tous les paumés de son milieu était bien plus évident que d'oser tout remettre en question. Et puis, se donner sans se poser de questions, ou sans connaître rien de l'autre mis à part la taille de son sexe était plus facile que de réfléchir à ces foutus sentiments. Callista avait la peur des enfants gâtés, élevés sur un piédestal : le rejet. Elle ne pouvait ni aimer, ni s'attacher, ni donner son coeur. A quoi bon ? Et si la personne ne l'aimait pas en retour ? Et si elle ne l'aimait plus ? Et si on lui brisait le coeur ? Se remettrait-elle d'une aussi grande déception ? Non, bien sûr que non. Alors Callista se trompait elle même.

Et puis, il y a eu l'Université, le changement avec un grand C. A la stupeur générale, la garce en Chef, la petite peste superficielle, la reine de la ville, s'en alla. Quoi ? Elle avait été prise dans toutes les universités où elle avait postulé ?! Bon, d'accord, à la limite, elle était pas totalement demeurée... Mais de là à tout quitter, à NOUS quitter pour aller poser son délicieux petit cul sur un banc d'amphi... C'est pas un peu un suicide social ? Callie levait les yeux au ciel d'agacement à chacune de ces remarques puériles, souvent agrémentées d'un très charmant 'et dire que j'aurais pas eu le temps de me la taper.' L'université était un très bon prétexte pour s'éloigner d'un environnement hostile, débauché, gangréné, dans lequel elle était enfermée. Dans une cage dorée, certes, mais enfermée tout de même. Conditionnée à être ce qu'on attendait d'elle, à savoir une salope sans coeur, un leader que l'on suit de soirée en soirée, de mauvais coup en mauvais coup. Callista était fatiguée de jouer à la petite fille de riche qu'elle n'était pas et de supporter tout cet entourage qui n'en était pas vraiment un, sa famille de tarés tordus en tête (M. & Mrs Wellington organisaient dernièrement des soirées très très privées dans leur sous sol, si vous voyez ce que je veux dire.) Là bas, à Princeton, Callie put être elle même. Beaucoup plus spontanée, plus simple, plus sympa, pétillante même. Certes, elle n'avait rien perdu de sa répartie, mais si les gens l'aimaient, et si elle était populaire sur le campus c'était parce qu'elle représentait la fille cool par excellence. Elle rayonnait, sans passer par la case salope frivole. Et c'est là qu'elle le rencontra : Louis. Le ténébreux. Le sombre. Le romantique. Le passionné. Ce fut le coup de foudre pour Callie : le truc qui vous frappe instantanément, sans que vous ne compreniez ni pourquoi, ni comment. Les pulsations de son coeur s'étaient accélérées tandis qu'il lui avait souri à la bibliothèque, et la belle blonde avait ressenti un picotement agréable remonter furieusement sa colonne vertébrale. Ajoutez à cela que son estomac semblait s'adonner à des loopings vertigineux et vous comprendre bien que la jeune femme n'avait jamais ressenti un truc aussi intense. Etrangement, ce fut réciproque, et quelques heures plus tard, Callista était en train d'avoir l'orgasme de sa vie dans une salle de classe déserte. Le premier d'une longue, très longue série. Oui, ils formèrent un couple. Tout de suite. Tout entre eux était décuplé, et passionné. Ils venaient d'un milieu différent (elle était immensément riche, Louis venait d'un milieu défavorisé et étudiait ici grâce à une bourse du mérite) et Louis aimait à les qualifier de roméo & juliette des temps modernes : que tout sépare mais que personne ne peut séparer, pas même la mort. Callie le faisait taire, mais elle adorait en réalité ses envolées lyriques. Il était sombre, un artiste accompli, un peu farouche, taciturne et solitaire. Il aimait la pousser de plus en plus loin, lancer des paris idiots, la prendre dans n'importe quel lieu public. Au début, c'était simplement pour tester et agacer un peu cette petite fille de riches un peu précieuse. Et au final, il s'attacha, lui aussi.

Et la chute fut d'autant plus brutale pour la petite Juliette des temps modernes quand elle apprit à quel point ce drame romantique collait à la réalité. Louis, le seul garçon qu'elle n'a jamais aimé, était un putain de traître. Une ordure. Une merde. Tout ceci était une mascarade, et elle avait été assez stupide pour être le dindon de la farce, la brebie innocente allant gaiement à l'abattoir. Quelle conne. Quel délicieux connard. Vous voulez connaître l'histoire ? Pendant des mois, Mrs. Wellington avait entretenu une liaison avec le jardinier (classique), avant de le larguer comme un vieux jouet lassant une fois qu'elle l'avait découvert, et redécouvert sous toutes les coutures, et qu'il l'ennuyait. Cependant, le pauvre homme, Jack, était un homme fragile qui mit fin à ses jours après des mois de dépression. Cet homme là, c'était le père de Louis, et surtout, le mari de sa mère, qui ne s'en ait jamais remis. C'est elle qui ordonna à son fils de ruiner la famille Wellington comme cette garce avait ruiné la sienne. En s'attaquant à ce qu'ils avaient de plus précieux : leur fille. Louis avait obéi, et avait pris un malin plaisir à la séduire, à la rendre vulnérable, elle que rien ne semblait pouvoir atteindre. Il aimait lui lancer des paris idiots, toujours plus crus, et sentir le pouvoir grisant qu'il avait sur ce corps désirable. Et puis, les semaines et les mois passèrent, la mission marchait du tonnerre : elle l'aimait. Trop, même. La chute n'en serait que plus terrible. Simplement, quelque chose était en train de grandir en Louis aussi. Une sensation de manque quand Callie n'était pas là. Des fourmillements électrisants quand elle le touchait. Et ce n'était pas prévu au programme. Louis aussi, tombait amoureux. Après en avoir parlé à sa mère et souhaité tout abandonner pour s'engager pleinement dans sa relation avec Callie, il dût faire un choix : sa famille, ou sa petite amie. Sa mère sut trouver les mots, le convaincre qu'il n'en serait jamais tombé amoureux si elle ne l'avait pas obligé à la fréquenter, que l'on ne pouvait pas baser une relation sur un mensonge, et blablablah. Cruelle, elle l'engagea à rompre pour son bien (à Louis) et réussit à le convaincre de dire la vérité, toute la vérité à la pauvre Callie.

La scèhe fut atroce. Callista sentait son coeur poindre au bord de ses lèvres et se tordre de douleur. Si elle ne déglutissait pas maintenant, il allait sûrement tomber au sol dans un bruit mat. Berk. Elle fut incroyablement froide et sûre d'elle. Et pus, quand un Louis penaud tourna les talons, elle fondit en larmes dans sa chambre et devint folle. Folle d'amour, et de désespoir. C'était possible. Vraiment possible. La vie ne valait pas la peine d'être vécue depuis qu'on lui avait arraché son bonheur si brutalement. Il était Tout pour elle. Son oxygène, son exutoire. Callie n'avait jamais été si déterminée qu'au moment où elle se saisit d'un couteau afin d'en finir. Elle trancha net, suivant la courbe de sa veine. Cependant, la vue du sang, ses larmes, la douleur, tout lui fit peur. Elle n'aurait pas le courage de faire l'autre. Tâchant tout ce qu'elle touchait, la jeune femme se saisit d'une boite de Lexomil, puis d'une autre. Elle avala la totalité des cachets, et se laissa choir dans son lit, maculant le drap blanc d'une teinte vermeille. Néant pendant trois mois. Callie se réveille dans une clinique privée après trois longs mois de coma. Louis lui a écrit pendant cette période, tous les jours. Néanmoins, les Wellington ont pris soin de cacher les lettres, et de nier jusqu'à leur existence. A son réveil, elle est encore plus malheureuse. Pourquoi n'est-elle pas morte ? Pourquoi ? Elle ne le sait pas. C'est dans cette clinique psychiatrique que Callista retrouve petit à petit goût à la vie. Grâce à elle. Une autre patiente. Ecossaise. Elle est ici parce qu'elle a manqué tuer son ex petite amie, après l'avoir harcelée pendant de longs mois. Elle est excessive, paraît-il. Callie la trouve plutôt marginale, et attachante cette Tinsley. En tout cas, elle l'aide beaucoup. Enormément, même. Elle comprend par quoi elle est passée...

A sa sortie, Callie n'a plus rien qui la retient sur le continent américain. Elle troque sa crinière brune (artificielle) pour sa blondeur naturelle, lui donnant un air beaucoup moins garce. Moins passionnée aussi. Mieux encore, elle s'offre une nouvelle identité et fuit pour l'Ecosse. Adieu Callista - Callie - la petite fille de riches, bonjour Spencer, la jeune femme indépendante. Là bas, elle retrouve Tinsley, qui l'aide à trouver un appart, l'oblige à reprendre ses études. Elles deviennent proches, meilleures amies, même. C'est très fort entre elle : Callie lui doit sa guérison, et l'avènement de Spencer. Le temps a passé, la jeune femme est guérie, du moins elle le croit. Depuis Louis, aucun homme ne l'a touché, et la faim insatiable qui lui tiraillait souvent le bas ventre, l'obligeant à séduire n'importe qui pour se sentir repue a disparue pour de bon, laissant place à un profond dégoût pour les hommes. Spencer est devenue une jeune publiciste prometteuse, ambitieuse, audacieuse et sachant montrer les dents quand il le faut. Quant à Tinsley... cela fait cinq mois qu'elles sortent ensemble. Tinsley est follement éprise. Depuis des années, déjà. Spencer, elle, ne sait pas vraiment et se pose beaucoup de questions : elle sait qu'elle n'est pas homosexuelle, mais après tout, elle ressent quelque chose pour son amie : de la complicité, de l'admiration, une amitié sans bornes... mais l'amitié peut-il devenir amour ? Spencer se nourrit de l'amour que Tinsley éprouve pour elle, et celui-là la renforce, mais elle est bien incapable de lui rendre. Tout n'es pas tout rose entre elles, Tinsley sait pertinemment qu'elle pourra la perdre pour un homme, un jour ou l'autre, et se montre possessive au possible. Le dernier conflit en date ? Le fait que Spencer n'assume pas cette relation, et n'en ai parlé à personne. Cela la rend folle, et offre des scènes de ménage colossales, le caractère de la jeune femme aidant.

Spencer se dit guérie. Mais si le fantôme de son amour perdu refaisait surface ? Et si Louis débarquait en Ecosse, arrachant par là même les points de suture de la cicatrice à peine refermée ?

under the skin
♠️ pseudo : None.
♠️ présence sur le forum : .../7 jours. 6/7
♠️ où avez vous eu l'adresse du forum ? BAZZART
♠️ mot de fin :
Love.


Dernière édition par Spencer Wellington le Jeu 22 Juil - 13:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 15:38

    Bienvenue sur Last Request ♥️
    Je vais te réserver Katie, très bon choix
    Sinon, j'adore le prénom Spencer pour une fille J'avais pensé le faire pour l'un de mes perso, mais je vais changer finalement. xD
    Enfin on s'en fout, je te souhaite bon courage pour ta fiche.

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 23
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 15:41

    SPENCER, ça me rappelle Spencer dans Esprits Criminels, qu'est-ce que je l'aime lui
    Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 15:47

    Ouiiiii dans Esprit Criminel

    Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 15:55

    Je l'appelle jamais Spencer.. Quand je parle de lui, c'est toutjours SEXYREID
    C'qui fait que ça m'a pas sauté aux yeux pour cette raison. ----►[]

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 23
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 19:05

    Tobias James a écrit:
      Je l'appelle jamais Spencer.. Quand je parle de lui, c'est toutjours SEXYREID
      C'qui fait que ça m'a pas sauté aux yeux pour cette raison. ----►[]

    Oh, ça marche aussi xD tout le monde est fan de lui alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Ven 16 Juil - 21:45

Merci beaucoup pour cet accueil chaleureux
J'commence ma fiche ce soir et elle devrait être finie demain soir (pas là de la journée). J'suis archimotivée, alors z'avez intérêt à pas l'laisser mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tawny Dwayne-Scott

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 26
pseudo : Mymz.
crédit : elephantesque (avatar).
citations : I could make you a celebrity overnight.

no way to be
♠ âge du personnage: 23 ans.
♠ activités: j'vis au crochet d'mes parents, ces enfoirés...
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Sam 17 Juil - 7:49

KATIECASSIDY, comme ça elle est super trop chaude.
BIENVENUE, bonne chance pour ta fiche & excellent choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-in-ucla.1fr1.net
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Mar 20 Juil - 14:27

Désolée désolée pour le retard qu'a pris ma fiche, je pars bientôt mais je la terminerai ce soir sans faute ! Ensuite je me ferai une signature, un topic de liens, itout itout pour pouvoir pooooooooster !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Mar 20 Juil - 15:31

    Ne t'inquiète pas, prends ton temps :) ♥

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Cloi Keirk
    I'm the devil princess The horror child

avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 25
pseudo : Cam
crédit : Tsugaa
citations : Est-ce le coup, ou le fait qu'il soit porté qui nous blesse ?

no way to be
♠ âge du personnage: 19 coccinelles
♠ activités: Cour par correspondance et Pianiste
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Mer 21 Juil - 16:59




Que de fille qui débarquer ^^ Bienvenue Belle blonde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Jeu 22 Juil - 13:50

Merci à tous
J'ai fini, j'ai fini, j'ai fini, j'ai fini, you-hou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Jeu 22 Juil - 15:33

    Très belle fiche! Je suis conquise.
    Et donc, son ultime but est de retrouver le bonheur, si j'ai bien compris? '-'
    Tu es donc validée! ♥️

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   Jeu 22 Juil - 15:36

Tobias James a écrit:
    Très belle fiche! Je suis conquise.
    Et donc, son ultime but est de retrouver le bonheur, si j'ai bien compris? '-'
    Tu es donc validée! ♥️


L'amoûûûûûûr même. Elle est un peu fleur bleue depuis sa mort, c'pas sa faute

Merci beaucoup, en tout cas c'est parce que le forum est archiinspirant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer   

Revenir en haut Aller en bas
 
So you think you can love me & leave me to die ? - Spencer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last request :: the life always begins so :: your history is an enigma :: the best-
Sauter vers: