AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Sam 26 Juin - 20:56



© WONDER GIRL
Jack Sawyer Beckets
feat. Bonnie Wright
Qui suis-je? Jack Sawyer Beckets, mais je suppose que vous le savez déjà. Jack. Pour beaucoup, c'est un prénom de garçon, mais pour ma chère et tendre mère, c'est le prénom de son meilleur ami. Oh vous devez certainement connaître Monsieur Daniels !? Cette chose pitoyable qui m'a donné la vie avait certainement peur d'oublier mon prénom et m'a donc baptisée par l'une des seules choses qu'elle ne pouvait oublier. Je sais, c'est une femme charmante. Quant à mon deuxième prénom, c'est celui de mon supposé Géniteur. Sawyer. Même pas capable de savoir avec qui elle visite des placards. Je tiens mon nom de famille de mon beau père : Beckets. Cet homme m'a adopté après avoir courageusement épousé la créature immonde qui me sert de mère. Je suis née le treize décembre mille neuf cent quatre vingt onze et puisque vous avez un cerveau et que vous savez vous en servir ne serait-ce qu'un peu, vous savez à présent que j'ai dix huit ans. Je suis Irlandaise, du côté de ma mère. Quant à mon père, qui pourrais réellement le savoir si ma mère elle même doute? Mon beau père est Écossais. Nous n'avons pas le même sang mais il est ce qui se rapproche le plus d'une famille pour moi. J'aime les hommes, des êtres virils et bestiales qui ne répondent qu'à leur instincts les plus primaires. Particulièrement lorsqu'ils sont confrontés à des femmes comme moi. Enfin non, JE suis la perfection, aucune femme au monde ne pourrait s'élever jusqu'à moi. Aaaah ses hommes. Des petits pantins qui se mouvent entre mes mains expertes dans cette grande et merveilleuse salle de jeu où je suis reine. Psychiatre, voilà ce que je veux être, ce que je veux devenir. J'aime tant savoir ce qui se cache dans les esprits des âmes torturées, leur complexité m'attire et me passionne. Parfois, je me demande si ce ne sont pas nous les malades, nous qui ne parvenons pas à comprendre les délices de leur folie.




under the skin
♠ pseudo : Grunchy.
♠ groupe : the alive have a life.
♠ présence sur le forum : 5/7 jours, normalement.
♠ mot de fin : I ♥ Chocolate


Dernière édition par Jack S. Beckets le Dim 27 Juin - 14:51, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Sam 26 Juin - 20:57

no way to be

Du bonheur à l'état pur, brut, natif, volcanique, Quel pied ! C'était mieux que tout. Mieux que la drogue, mieux que l'héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, sniff, pet, ganja, Marie-Jeanne, cannabis, beuh, peyotl, buvard, acide, LSD, extasie... Mieux que le sexe, mieux que la fellation, 69, partouse, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise, mieux que le Nutella au beurre de cacahouètes, et le milk-shake banane, mieux que toutes les trilogies de Georges Lucas, l'intégrale des Muppets show, la fin de "2001"... Mieux que le déhanché d'Emma Peel, Marylin, la Schtroumfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crowford, mieux que la face B d'Abbey Road, les solos d'Hendrix. Le petit pas de Neil Armstrong sur la lune, le Space Mountain, cinelog.fr, la ronde du Père Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzie, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson, mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques, mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda, mieux que la liberté, mieux que la vie !

{Jeu d'enfant}


____________
© Misery Ange
Les cris et les morceaux de verre qui se brisent. Délicieuse mélodie qui venait une fois de plus me sortir de mes songes. Je ne m'en inquiétais même plus, je ne sais même plus quand j'avais réellement cessé de m'en inquiéter, mais au final on s'en fout, le résultat était le même. Leurs disputes incessantes m'avaient fait comprendre à quel point l'amour et la passion pouvaient être destructeurs. Ils avaient bien tenter de mettre un terme à cette relation mauvaise et malsaine, mais ils ne parvenaient pas à se passer l'un de l'autre. C'était toujours la même chanson, le même air, comme le refrain d'une chanson qui revient à chaque fois qu'un couplet se termine, interminable chanson dont on ne voyait plus la fin. Ils se disputaient, se séparaient pour mieux se retrouver. Mais après quelques jours de calme, la tempête refaisait surface, comme aujourd'hui. Il y avait aussi cette délicieuse odeur qui flottait dans l'air, envahissant mon atmosphère et réveillant le moindre de mes sens. Cette explosion de saveur olfactive m'avait littéralement envouté, elle me tirait de mon lit pour me guider à travers la maison et me conduire jusqu'à la cuisine. Silencieux et calme, j'arpentais les couloirs de notre maison. J'imaginais déjà la scène qui m'attendait : elle serait là, plus belle que jamais, elle n'aurait que pour vêtement l'un de mes t-shirt qu'elle aurait trouvé dans ma chambre, elle n'aurait pas besoin de détacher son regard de son ouvrage pour sentir ma présence. J'avais beau avoir vu et revus cette scène, je ne m'en lasserais jamais. Je passais la porte et tout était exactement comme je l'avais imaginé, derrière le plan de travail, elle préparait l'un de ses plats vêtue de mon t-shirt. Il était trop grand pour elle, mais trop court pour cacher ses forme si désirable. Oh détestable créature qui réveillait en moi des envies qui m'étaient interdites. Elle était si jeune, trop jeune, mais l'appelle de son corps m'était insupportable. Tu compte rester planté là combien de temps? Comme je l'avais prévus, elle n'avait même pas relever son regard vers ma personne, continuant simplement à cuisiner. Sa voix. Sa froideur. Son indifférence. Aaaah comment pouvait-elle se jouer ainsi de moi? Sa mère avait sans doute le même pouvoir sur mon père, c'est ce qui devait les maintenir ensemble depuis tout ce temps. Ça va être froid. Jack venait de déposer une assiette sur la table de la cuisine. Son repas était accompagné par un verre de jus d'orange et du café. Je bougeais enfin, sortant de la léthargie dans laquelle elle m'avait plongé, je me hissais sur le tabouret pour commencer à manger. Elle continuait de s'activer au fourneau, comme elle le faisait toujours lorsque son alcoolique de mère et mon conard de père en venait à briser tout les objets qui se trouvaient sous leur yeux. C'était sans doute son moyen de faire face. Il faut dire que Jack n'était pas une fille de sentiment. En avait-elle seulement? Je l'ignorais. Je ne l'avais j'avais vu manifester quoi que ce soit si ce n'est son mépris et l'amour qu'elle portait à sa propre personne. Son corps vint frôler mon dos lorsque vint déposer une assiette pleine de Pancakes non loin de moins. S'en était trop, je ne pouvais plus me retenir plus longtemps. Je me tournais rapidement pour lui faire face. Je saisissais son bras pour attirer son corps contre le mien. Mes lèvres se posèrent avidement sur les siennes, embrassant les six ans qui nous séparait. Elle avait fait de moi un monstre, un véritable monstre qui ne pouvait résister à son corps de gamine de quatorze ans. Maudite soit-elle. Elle ne me repoussa pas, mais elle ne fit rien non plus pour assouvir mon désir. Immobile et statique, elle attendait simplement que je cesse. Lorsque je m'écartais enfin d'elle, elle haussait un sourcil, perplexe. C'est bon tu as finis? Aaaah comment pouvait-elle? Je n'étais qu'un jouet qu'elle utilisait quand bon lui semblait. Qui de nous deux était réellement la victime? Elle qui avait seulement quatorze ans et jouait de mon désir pour elle comme bon lui semblait ou moi, vingt ans et incapable de lui résister?

____________
© Misery Ange
Le soleil caressait notre peau de sa chaleur. Une légère brise soufflait, nous préservant ainsi de la chaleur. Allongée dans l'herbe, ma tête reposais sur mes bras. Silencieuse, je me laissais bercé par la respiration de Louane. Oh putain, Chuck, regarde qui débarque. Mes songes, délicieuses songes. Elles s'étaient envolé à l'instant même où le voile de chaire s'était ouvert pour laisser réapparaître mes orbes noisettes. Mon regard se glissait avidement sur les environs, recherchant ce qui provoquait ainsi l'agitation de mon amie. Lou s'était redressée sur ses avant bras, à travers ses lunettes de soleil, elle scrutait une rouquine. Argh. Voilà qui était à prévoir. Jack Beckets dans toute sa splendeur. Il était étonnant de voir que cette reine des glaces osait sortir avec une pareil chaleur. Son cœur ne risquait-il pas de fondre? A moins qu'elle n'ait pas de cœur. Étrangement, cela ne m'étonnerait même pas. Nos regards suivirent l'avancée majestueuse de cette magnifique garce. Nous la détestions autant que nous ne l'admirions. Certains vous dirons que c'est de la jalousie, mais non, pas uniquement du moins. Jack avait cette élégance, cette façon d'être et de s'habiller. Le genre de fille que l'on voit dans les films, époustouflante à chaque instant, sublime, intouchable et sûre d'elle. Oui, Jack Beckets était le genre de fille qui attirait les regards, masculins et féminins. Mais Jack était surtout une fille égoïste et malsaine. Elle ressemblait à ses méchantes de conte de fée au beauté vénéneuse. La méchante reine et belle mère de Blanche neige. Celle qui n'a de cesse de contempler son miroir, celle qui règne sur son petit monde et transpire la perfection, mauvaise et malsaine, cette reine ferra tout pour obtenir ce qu'elle désir. Ce genre de reine ne s'embarrasse pas de sentiment, tout simplement parce que leur cœur ne sait plus trop comment fonctionner, geler par leur froideur. Quand cœur il y a. J'exécrais le moindre de ses mouvements, le moindre de ses souffles, le moindre de ses gestes. Aaaah je détestait tout de elle. Tout. Pfiou. Pourquoi je n'étais même pas étonnée de la voir en compagnie d'Aaron? La relation qu'elle entretenait avec son demi frère était répugnante, ambigüe et complexe. Dieu sait combien j'avais aimé Aaron, mais cette garce entravait toute possibilité de liaison. Elle le manipulait, le contrôlait, le possédait. Et moi? Moi, je n'étais qu'un jouet pour lui comme pour elle. Je n'était que celle qu'il pouvait voir lorsque sa majesté ne voulait pas de lui. Pourquoi acceptais-je cela? Je l'ignorais. Maudite conne. Pourquoi ne me laissait-elle pas? N'avait-elle pas suffisamment de prétendant pour me le laisser? Mais il faut croire que Mademoiselle n'en a jamais assez, qu'il lui faut toujours plus.

____________
© Misery Ange
Je contemplais la perfection de mon être à travers le reflet que me renvoyait l'étang. La vision d'une telle beauté me fit doucement sourire. Mes boucles rousses, mon regard d'azur, mon visage de porcelaine, ma silhouette élancée et mes longues jambes mises en valeurs par des talons hauts. Mon reflet était une parfaite copie de ma perfection, il trônait au milieu de l'étendue d'eau dont on ne pouvait deviner la profondeur. Moi au milieu du néant. A l'image de la réalité où ma personne était entourée de médiocrité et de pitoyable petite créature qui se laissait bêtement vivre sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez. Bande d'imbécile. Ils croyaient tous pouvoir se réfugier derrière des sentiments d'amour et d'amitié, comme si cela allait leur rendre la vie plus facile et plus heureuse? La vérité, c'est que cette putain de vie n'en fait qu'à sa tête, elle se joue d'eux en se jouant de leur cœur, elle provoque leur malheur et tout cela pourquoi? Parce qu'ils se sont raccrocher sottement à des sentiments. Aimer, une bien belle connerie pour dire que l'on est vulnérable, faible et destructible en un rien de temps. Je ne suis pas comme eux, je suis bien mieux, tellement mieux. J'aime contempler la triste vie de ses pâles copies. Il me font pitié. Si je supporte leur compagnie, c'est uniquement parce qu'il me renvoi une bien belle image de moi, tellement plus intéressante et merveilleuse. En gros, ce qu'il ne seront jamais. Je les mérpise, ils ne sont que des jouets, des mouchoirs en papier que l'on utilise pour mieux les jeter après. Pourquoi culpabiliser? Si ce n'est pas moi qui provoque leur souffrance, ce sera quand même quelqu'un d'autre, alors sérieusement, autant satisfaire mes propres envies, mes propres besoins. Quitte à faire mal à quelqu'un, autant le faire parce qu'on le désir et non pas pour son bien. Aaaah je vous le disais, les sentiments sont stupides et ne servent a rien, ils ont le pouvoir de faire faire au gens les pires conneries. Mais moi, moi je ne les laisse pas faire, je suis maitre moi. Aaaah horreur. Voilà qu'une autre silhouette à côté de la mienne. Elle vient gâcher ce magnifique tableau. Je sens les mains se poser autour de ma taille, au même instant, je vois le reflet de ses mains se mouver sur le reflet de mon corps. Mon sourire à disparut. Putain mais quel con, il allait falloir que je me débarrasse de ce jouet, lui qui avait oser venir ainsi troubler mon bien être et salir l'objet de ma contemplation. Je me tournais doucement pour lui faire face. Oooh comment avais-je pu le trouver beau? Il n'était pas parfait mais c'était un joli numéro neuf... Descendu à cinq à cause de sa connerie. Dommage pour lui, je ne prenais pas en dessous de huit. Je l'enlaçais doucement. Il approcha ses lèvres des miennes. Argh. Il me filait la nausée. Franchement, il n'avait plus rien de divertissant. Il était temps pour me genou de remonter violemment entre ses jambes. Bam. Ainsi, mon jouet était mis hors d'usage. Il se repliait sur lui même, le visage défigurer par la douleur. Oohh je jubilais. Un sourire mauvais et malsain se glissait sur mes lèvres. Je viens doucement tapoter son crane avant de m'éloigner pour retourner à la fête.


Dernière édition par Jack S. Beckets le Dim 27 Juin - 15:37, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Sam 26 Juin - 21:00

    Grunchy, Grunchy, Grunchy. You know i love you.
    Je te souhaite un tout grand et beau bienvenue.
    Je vais te chérir, jusqu'à ce que la mort nous sépare -->[]
    Hum. Bonne continuation pour cette fiche J'aime déjà Jack Daniels
    Je file te réserver la délicieuse Bonnie.

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Sam 26 Juin - 21:30

    Funcky je t'aime ♥️ Funcky je t'adore ♥️
    Aha parce que tu crois que la mort va réussir à nous séparer? Même pas en rêve, maintenant je suis accrochée à tes basques pour l'éternité et bien plus encore.
    Tout le monde aime Jack, particulièrement Jack XD MDR
    Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcady Laeddis
    petit hobbit joufflu esprit diplomatique.

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2010
pseudo : désert • emilie simon
crédit : beatnik beast
citations : " On devrait toujours être légèrement improbable. " oscar wilde

no way to be
♠ âge du personnage: 19 ans
♠ activités: serveuse dans un bar
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Sam 26 Juin - 22:11

    han punaise, c'est tellement beau d'appeler une fille Jack quoi
    ça me fait rêver ces prénoms masculins collés à une tête si féminine, c'est un truc de fou
    ( oui, je vais tâcher de me calmer, mais j'aime tellement ce prénom quoi ! )
    bref ! j'en oublie mes bonnes manières ! en immense bienvenue
    et puis bonnie, bonnie, bonnie *out*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 24
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 11:02

    Bienvenuue, moi aussi j'adore ce prénom. J'adore tous les prénoms masculins qu'on donne aux filles, en fait. Bref, je vois que tu es fan de Three Days Grace toi aussi? On va s'entendre, on va s'entendre . Bon courage pour finir une fiche que je sens d'ici être toute belle ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 11:37

    Merci
    J'aime les prénoms masculins que l'on féminise C'est généralement ce que j'utilise ou alors des prénoms ridicules dont je me suis déjà moqué xD Mais Jack c'est Le pied puissance mille !!! Aha. j'aime me lancer des fleurs alors j'en profite un peu -Out-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne-Miles Wickham
    l'unique, le parfait propriété de sab.

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 28
pseudo : ju'. oasis.
crédit : ma douce. SAB. la seule. l'unique ♥️♥️

no way to be
♠ âge du personnage: twenty one yo.
♠ activités: underco'
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 11:48

    bienvenue sur le forum j'adhère pour le pseudo
    bon courage pour ta fiche.

___________________
    “ promise of a lifetime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 12:15

    Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 14:50

    Désolé du double Post mais, je crois que j'ai finis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 15:13

    Tu sais quoi, Grunchy? Tu nous fais des personnages divin Franchement, j'adore Jack. Elle est géniale. Bon, je suppose que tu sais déjà ce que je peux te repprocher.. quelques fautes d'orthographe par ci, par là. Mais rien de bien méchant. En plus, tu gères le "On s'en fout" maintenant Donc, tu es validée. Evidement. Je veux un lien de malade, comme on a pu en discuter hier. En attendant, tu peux faire tout ce que tu veux sur le forum

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 15:20

    Mon orthographe? Réellement? XD Je suis mille fois désolée. Je fais des efforts pourtant Mais un jour j'y arriverais, un jour je ferrais plus de faute, un jour je serais complètement soignée de cette maladie. Mais aujourd'hui, aujourd'hui je vais quand même relire même si je suis validée parce que c'est pas joli et que ça gâche tout Je peux réellement faire ce que je veux? TOUT ce que je veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 15:30

    Sauf violer Wayne, sinon oui, tu fais ce que tu veux *out*

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 15:31

    J'aurais pas besoin de le violer, tout le monde est consentant avec moi Je suis tellement trop canon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcady Laeddis
    petit hobbit joufflu esprit diplomatique.

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2010
pseudo : désert • emilie simon
crédit : beatnik beast
citations : " On devrait toujours être légèrement improbable. " oscar wilde

no way to be
♠ âge du personnage: 19 ans
♠ activités: serveuse dans un bar
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 16:50

    nan mais Jack, elle est si, elle est tellement ... irrésistible brefouille, tu peux me violer quand tu veux, no soucy et puis Jack l'Eventreuse, il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 24
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 17:21

    J'aime beaucoup ta façon d'écrire, mais désolée je déteste ton personnage '-' enfin, il est fait pour être détesté, vu comme il est sans coeur, non ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   Dim 27 Juin - 18:17

    Mdr Bien évidement, il nous faut un lien En plus entre rouquine
    Aha oui, elle est faite pour être détestée ^^ Carrément même. Enfin, y a quand même des gens avec qui elle est plus ou moins sympa mais c'est surtout par intérêt XD
    merciii pour le compliment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby after loving Jack There's no going back, going back {Jack S. Beckets}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack Swagger Vs. Justin Gabriel
» Skellington Jack (l'étrange Noël de mr Jack) Cole Sprouse
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Technique du Jeune Jack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last request :: the life always begins so :: your history is an enigma :: the best-
Sauter vers: