AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (f) You saved me, it's my turn now. TINSLEY

Aller en bas 
AuteurMessage
Spencer Wellington

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 16/07/2010
citations : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce droit dans le mur, et accélérer quand même.

no way to be
♠ âge du personnage: 23
♠ activités: Publiciste
♠ relations:

MessageSujet: (f) You saved me, it's my turn now. TINSLEY   Jeu 22 Juil - 16:54

TINSLEY (non négociable) Nom AUCHOIX.

feat. Je ne suis pas difficile, et j'estime que c'est au joueur de choisir l'avatar avec lequel il se sent assez à l'aise pour jouer. Je me donne simplement le droit de refuser si je ne peux pas blairer l'avatar, mais c'est presque carte blanche. Il faut simplement que ça colle au personnage, et pour cela déjà, évitez les stars Disney ou les physiques de grosse bitch à la Megan Fox. (en vrac comme ça : Natalie Portman, Kristen Bell, Kirsten Dunst, Jessica Stroup, Leighton Meester, Blake Lively, Ashley Greene, Keira Knightley, Clemence Poesy, Zooey Deschanel, Emilie De Ravin, Katie McGrath...)
♠ âge : 22 ans. ♠ nationalité : Ecossaise. ♠ profession (études) : Elle a arrêté l'école après le lycée, et n'a pas fait d'étude. Elle n'a pas de travail fixe & cumule les jobs, mais elle possède beaucoup d'argent, bien qu'elle déteste l'utiliser. ♠ orientation sexuelle : Homosexuelle. ♠ groupe : Alive.


no way to be

♠ L'histoire est entièrement libre, puisqu'il est à mon sens plus facile de se sentir à l'aise avec un personnage qu'on a façonné. Veillez simplement à respecter ces quelques détails : Tinsley vient d'une famille aristocratique incroyablement guindée, liée d'assez près à la famille royale d'Angleterre. La bienséance et les convenances ont régi sa vie jusqu'à ce qu'elle se rebelle, à l'adolescence, et fugue carrément après l'obtention de son diplôme de lycée. Elle est l'une de ces enfants-savants sur lesquels les précepteurs se sont penchés très tôt afin de lui inculquer le Latin, le Grec ancien, des langues étrangères, tandis qu'on la forçait aux danses de salon, au tennis, à l'équitation, au piano... Ses parents ne l'ont pas élevée avec de l'affection, mais plutôt avec sévérité et rigueur. Elle est la petite poupée parfaite que l'on promène de réception en réception, afin de montrer aux autres l'étendue de sa réussite, et de sa perfection. Voilà pour le background familial. Pourtant, dès sa plus tendre enfance, Tinsley se sentait profondément différente : marginale, même. Son caractère est très spécial et l'excès est sans doute ce qui la caractérise le plus. Peut être parce qu'elle a trop longtemps été soumise à ses parents, à leur autorité, peut être parce qu'elle a tu qui elle était réellement pendant de longues années. En tout cas, elle a littéralement explosé lorsque ses parents lui ont parlé de ce garçon parfait pour elle, qui ferait un très bon parti. Ils allèrent même jusqu'à organiser des brunch, des soirées à l'opéra, espérant que leur fille tomberait sous le charme du garçon et qu'ils s'uniraient... avec un gros coup de pouce. La raison ? La famille de Tinsley est noble, mais presque ruinée. La famille du garçon est riche, mais roturière. Gagnant-gagnant. C'est là que Tinsley ose s'exprimer, récupère des économies colossales et s'enfuit vivre sa vie. A partir de ce moment, elle sera elle même, à deux cent pour cent. C'est à dire marginale, instable, impulsive, excessive. Tinsley ne connaît dès lors aucune limite. Elle cumule les petits boulots, découvre en couchant pour la première fois avec un caïd de quartier que les hommes ne lui font aucun effet, rêve de goûter aux lèvres sucrées des jeunes femmes qu'elle croise. Impulsive, Tinsley agit selon ses envies, sur le moment, sans se soucier des conséquences de ses actes souvent jugés extrêmes sur le futur. D'ailleurs, cette notion lui est totalement abstraite. Elle vit au jour le jour et profite de chaque moment, à sa façon. L'excès est ce qui la caractérise le mieux, aussi bien dans sa consommation excessive de drogues, que dans l'amour, ou simplement de sa façon de penser. Tout est toujours noir ou blanc avec elle, et il n'y a pas de place pour les nuances. Toujours instable, son moral peut passer du ravissement à la dépression la plus sombre en seulement une soirée. En amour, elle donne tout son être sans avoir peur du ridicule, sans aucune fierté, pour ne vivre que des histoires basées sur une passion toujours extrême, et souvent destructrice pour elle. Ses partenaires ont d'ailleurs toujours du mal avec son trop plein de sentiments, son instabilité et sa possessivité, et ses histoires finissent le plus souvent dans les cris, les larmes, et le mélodrame. Tinsley ne vit que pour la liberté, l'ivresse de la passion, et celle des bars, et ne se sent réellement épanouie que lorsqu'elle possède les deux. Si l'amour - ou le fanatisme - la quitte, elle est anéantie au point de juger que vivre sans n'en vaut pas la peine, avant de s'en remettre dans les bras d'une autre femme. Extrêmement rancunière, son esprit de vengeance peut aller très loin et c'est d'ailleurs ce qui la conduit dans une clinique huppée américaine, où elle rencontrera Spencer.

never alone
♠ Je vais décrire brièvement le lien qui unit Spencer & Tinsley ici et vous encourage à aller lire ma fiche pour de plus amples détails. Tinsley rencontra Spencer (connue sous le nom de Callista - Callie - à l'époque, sa réelle identité), dans une clinique très huppée américaine dans laquelle ses parents (avec qui elle n'a plus aucun lien) l'ont fait interner afin que les frasques de leur droguée lesbienne de fille ne les éclabousse pas davantage. Pourquoi y est-elle ? Parce qu'elle a tenté, par détresse, d'attenter à la vie de son ex petite amie. Celle-ci l'avait quittée quelques mois plus tôt, et malgré les suppliques pathétiques (au sens littéral, et non péjoratif du terme) et répétées de Tinsley, elle n'avait pas voulu la reprendre, préférant baiser une autre catin innommable, ce que Tinsley l'Excessive, celle qui revit grâce à l'amour, et qui pourrait mourir à cause de lui, n'a pas supporté. Bipolaire des sentiments, elle s'est mis à haïr celle qu'elle avait tant aimée et sous l'emprise de la drogue, elle a essayé de l'étrangler, après avoir tenté dans un premier temps de lui faire l'amour dans un coin sombre d'une boîte de nuit, sans succès. Callie, elle, était là pou une dépression post-rupture. Quel joli terme. En réalité, elle avait essayé de mettre fin à ses jours après avoir appris que le garçon dont elle était follement amoureuse n'était sorti avec elle que pour mieux la détruire (cf fiche pour plus de détails). Après trois mois de coma, elle était de nouveau vivante, là à errer sans but, ni motivation aucune. Tinsley fut tout de suite charmée par cette fille au physique de poupée mais à l'air hagard, ici sanas l'être réellement, et qui avait l'air de porter la misère du monde sur ses épaules. Elle qui était en fin de traitement pour sa bipolarité dangereuse pour les autres et elle même avait envie de l'aider, de la tirer par le haut. Dès le début, ce fut un coup de coeur. Tinsley s'attachait à elle bien trop rapidement, oubliant dès lors son ex pour ne se focaliser que sur Callista. Chaque sourire arraché était une victoire personnelle pour Tinsley, qui se montrait ici sous son meilleur jour, douce, prévenante, attentive. Drôle. Attachante même. Callie semblait reconnaissante, et le fait que quelqu'un ne la trouve pas juste stupidement excessive la rendait toute chose. Des mois durant, elles discutèrent, remontèrent la pente ensemble, devinrent quelque chose entre des meilleures amies et des âmes soeurs.

Et puis, Tinsley dut partir. Étrangement, elle savait qu'elle allait revoir Callista. C'était le destin. C'est sereine qu'elle reprit donc sa vie à Edimbourg, bien décidée à changer pour être digne de recevoir l'amour que Callie finirait par lui porter. Fini la drogue, et la vodka, c'était déjà un bon début. Fini les pétasses qu'elle sautait en étant soûle, quand elle n'avait plus le courage de retrouver l'amour, le vrai. L'amour ? Il était là, et il viendrait bientôt. Même qu'il était une jeune femme brune et superbe. Tinsley avait vu juste : dès que Callie sortit de la clinique, elle décida de quitter les Etats-Unis pour sa ville, à elle ! Elle avait troqué sa chevelure brune artificielle pour retrouver son blond naturel, et Tinsley ne la trouvait que plus belle. Elle l'aida à trouver un appart, la força à reprendre et à terminer ses études et lui donna l'idée de changer d'identité, comme pour effacer tous les malheurs de sa vie, comme pour faire table rase du passé pour mieux recommencer. Callie la petite fille de riches débauchée, la délicieuse garce terrassée par l'amour allait devenir la blonde Spencer, ambitieuse et prête à tout pour retrouver le bonheur, l'amour et le goût à la vie ! Cela fait trois ans qu'une relation très forte les unit, et cinq mois qu'elles sortent ensemble. Au début, Tinsley était aux anges, et voyait en Spencer la femme de sa vie. Elle l'avait guérie, lui avait redonné ses ailes, et maintenant, elle lui appartenait. Pour toujours ! Comme un putain de conte de fées. C'était tellement ridicule qu'elle en riait de bonheur. Le problème ? Tinsley est follement éprise, et l'amour violent qu'elle ressent pour Spencer réveille toutes ses névroses. Chaque moment passé loin d'elle est douloureux, chaque étreinte trop courte. Pire encore, Spencer ne semble pas partager cette folle passion. Elle l'apprécie, c'est sûr. Mais Tinsley sait bien qu'il y a un gouffre entre ce qu'elle ressent : l'ardente et dévorante passion qui fait qu'elle pourrait mourir pour elle, ou bien tuer quelqu'un si elle le lui demandait, et la complicité, le mélange d'amitié et d'admiration que ressent Spencer à son égard.

Voilà pourquoi, après la perfection des premiers mois, l'orage gronde. Ce qui met Tinsley dans une rage folle, réveillant ses pires démons ? Que Spencer ne parle pas de leur couple. A personne. Comme si elles étaient simplement de très bonnes copines. Non mais elle a honte ou quoi ?! Tinsley rêve de la voir s'engager davantage, elle, elle est prête. Mais Spencer avance à reculons, ce qui a le don d'offrir des scènes de ménage mouvementées, la jeune femme n'étant nullement entravée par sa fierté. Elle n'hésite pas à hurler, à pleurer, à faire valser les objets de son studio, à menacer de se donner la mort. Oui, elle est excessive. Et instable. Face à l'hésitation de Spencer, Tinsley vient de replonger dans ses vieux démons ; la drogue, et la tournée des bars... Il ne manquerait plus qu'elle sache que l'homme responsable des démons de Spencer a fait son apparition en ville pour qu'elle vole en éclats.

N'hésitez pas à m'envoyer un MP pour plus de détails, surtout pour le futur des deux personnages, parce que j'ai déjà quelques idées. Bien sûr, je vénérerai à vie celui ou celle qui prendra ce personnage. Par contre, j'aimerais quelqu'un d'actif. J'entends par là, pas forcément quelqu'un qui passera tous les jours, postera à la vitesse de la lumière et tout, mais une personne qui ne lâchera pas le personnage au bout de deux semaines !! Quant au RP en lui même, je me fiche de la longueur que vous fassiez vingt lignes ou cent n'a aucune importance, je préfère la qualité à la quantité, c'est tout. C'est pourquoi j'aime bien une syntaxe & un orthographe corrects. Je ne suis pas à cheval sur les petites fautes, bien sûr, mais j'aurais du mal à RP avec quelqu'un qui fait douze mille fautes par ligne, ou qui oublie la ponctuation. Mais à part ça, j'suis pas un tyran (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(f) You saved me, it's my turn now. TINSLEY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]
» 01. Turn down these voices, inside my head
» Thousands of Haitians turn out to call for Aristide's return
» India helps Haiti slum dwellers turn trash to cash
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last request :: the life always begins so :: never alone, never silent, never :: need someone-
Sauter vers: