AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ivory-carter - « brick by boring brick »

Aller en bas 
AuteurMessage
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 3:57


©tumblr
ivory-carter pandore roosevelt
feat. dianna agron
♠️ âge : 22 yo ♠️ nationalité : américaine ♠️ profession (études) : étudiante en médecine / secrétaire dans un hôpital ♠️ orientation sexuelle : hétérosexuelle ♠️ groupe : the alive have a life


under the skin
♠️ pseudo : sparklingdiamond
♠️ présence sur le forum : 5/7 jours.
♠️ où avez vous eu l'adresse du forum ? sur bazzart
♠️ mot de fin : CE FORUM DÉCHIRE MON STRING LÉOPARD


Dernière édition par Ivory-Carter Roosevelt le Lun 19 Juil - 5:35, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 3:59

no way to be


LOVE
HE KISSED MY LIPS, MADE ME FEEL LIKE A WOMAN AND I RAN AWAY.


« Ivory ? T'es là ? » Je sursautai et failli perdre la page à laquelle j'étais attardée dans mon fabuleux livre trouvé dans un marché aux puces. La main posée sur mon thorax, j'élevai ma voix afin qu'il sache où me trouver. « Dans la bibliothèque, Freddy. » lui dis-je d'une voix douce, assez forte pour être entendue. Je le vis alors entrer dans la pièce, à moitié trempé. Je mis immédiatement mon livre de coté et me hâtai pour aller l'aider un peu. Je lui retirai sa veste délicatement et l'accrochai dans la salle de bain. Je revins aussitôt avec une serviette et la lui donnai. « Je n'en valais pas la peine, tu n'avais pas à venir avec cet orage. » murmurai-je, même si en même temps je me réjouissais qu'il ait pû venir me retrouver après son travail. « Tu en vaux largement la peine, je t'assure. » Freddy était mon meilleur ami, et peu importe les circonstances, il arrivait toujours à venir me réconforter. Je le pris par la main et l'amenai dans le salon près du feu. J'avais toujours été ainsi, toujours à en faire trop pour les autres sans jamais penser à moi. Un silence régna pendant quelques secondes avant que Freddy ne le brise. « Alors, qu'est-ce qui t'arrive, ma belle ? Explique-moi, tu semblais tellement bouleversée au téléphone... » me dit-il tout bas. Il n'y avait personne à la maison, mais je me sentais rassurée lorsqu'il me parlait de cette voix attendrissante et basse. Je baissai les yeux et je joins mes mains ensemble, j'hésitai un moment, puis je finis par arriver à parler. Ma gorge s'était serrée, mais lorsque je levai mon regard vers le sien, mes peurs disparurent. « Il m'a trompée... » commençai-je, sauf que je n'arrivai pas à continuer et je fondis en larmes avant même d'avoir réellement commencé. Je me blottis dans ses bras, même si il était encore à moitié mouillé. Il me serra contre lui, compatissant. Je senti alors sa main masculine carresser mes cheveux blonds d'une douceur inouïe que je ne connaissais pas de lui jusqu'à cette nuit-là. Il déplaça mes cheveux et dénuda ma nuque. Je sentis alors son visage qui s'en approcha pour y déposer un baiser ultime, qui marqua mon esprit. J'étais dos à lui, quand alors il me tourna vers lui et approcha mon visage du sien. « Je ne te ferai jamais souffrir, je te le promets. » murmura-t-il, avant de sceller ces paroles par un baiser passionné. Physiquement, j'aurais voulu le repousser en premier lieu, mais mentalement, je n'en avais aucunement envie. Je serrai sa chemise et l'attirai vers moi. Je sentais ma nuisette s'humidifier au contact de ses vêtements trempés, le goût de ses lèvres glacées contre les miennes, ses mains tremblantes de froid me serrant malgré tout. Je ressentais, à ce moment, un sentiment de pure jouissance. Jamais je ne m'étais sentie aussi heureuse, libérée, à l'aise, et j'en passe. Il passa alors une main sous mes jambes, l'autre dans mon dos, et me souleva. Il me traîna jusqu'à ma chambre. Était-ce la pire ou la meilleure chose qui me soit arrivée de toute ma vie ? Je n'en savais rien, c'est pourquoi le lendemain je m'enfuis, ne revenant que le soir pour y trouver une note. Froissée, apparement avait-elle été effacée plus d'une fois, ou plutôt recommencée.

" Chère Ivory,

    Je me rends compte que je t'ai effrayée en couchant avec toi. Je t'avais promit de ne pas te faire souffrir, mais je n'ai pas tenu cette promesse, et je le regrette. Tu étais si vulnérable, si fragile, je n'aurais jamais dû. Je n'ai jamais eu la pensée de vouloir profiter de toi, tout ce que j'ai fait hier, je l'ai fait car je t'aime. (bon, j'écris comme une fille maintenant) Voilà, c'est dit. Ou plutôt écrit. J'aurais préféré te le dire en face, mais tu ne voudras certainement pas me revoir avant très longtemps, et crois-moi Ivory, je comprends ça. J'attends de tes nouvelles, je suis infiniment désolé.


Freddy. "


FAMILY
THEY HURT ME EVERYDAY.


« Ivory-Carter Pandore Roosevelt, descends immédiatement ! » me lança mon père d'une rage qui aurait put enlever toute sa serenité au Dalaï-lama. J'avais mit une robe noire moulante dans l'espoir que mon ventre rebondi paraîtrait moins. Si je me tenais face à lui, peut-être ne remarquerait-il rien. Je risquai le tout pour le tout et descendis les escaliers quatre à quatre, manquant me briser la nuque environ trois fois. Avec la légèreté d'une plume je marchai jusqu'au bureau de mon cher papa. L'odeur de cigarette m'empoisonna dès mon entrée dans la pièce et je retins une plainte, appeurée d'en subir les conséquences. Père fumait seulement quand il était énervé, alors cela ne présageait absolument rien de bon pour mon cas. « Oui papa ? » dis-je, avec toute l'innoncence que je pouvais. Comme si faire semblant de ne rien savoir me sauverait. Pourtant, j'espérais. Quoi ? Je n'en savais trop rien, je ne savais tout simplement plus quoi faire. Il allait me faire payer pour être tombée enceinte, je le sentais. Et ma mère, cette ingrate, jamais elle ne voudrait m'aider à élever un bébé. Elle en avait déjà assez de moi, alors. Bref. Le fauteuil de mon père se retourna et je croisai son regard. Un frisson me parcourut le long de ma colonne vertébrale jusqu'à la pointe de mes orteils. « Alors, tu es enceinte. » dit-il, non sans un air plutôt déçu. « Je... oui. Et, la fumée est très mauvaise pour le bébé, tu devrais... éteindre cette... cigarette.. » Il arqua un sourcil, puis il écrasa cette merde. Il croisa ensuite les bras et me regarda gravement. J'entendis les talons de ma mère approcher dans le couloir. Elle entra dans la pièce, passa froidement à coté de moi et alla s'asseoir avec l'élégance d'un félin sur le bureau de mon père. « Je vais faire que cette discussion soit la plus courte et la plus simple possible, d'accord ? Tu vas avorter, est-ce bien clair ? » « Je te demande pardon ? » « Cesse de jouer les innocentes, Ivory-Carter. Demain après-midi, je t'amène à la clinique et tu vas avorter, que ça te plaises ou non. » me jeta ma mère d'un air agressif. Je la regardai longuement, puis regardai mon père. « Vous n'avez pas le droit. J'ai vingt-deux ans, je suis majeure, j'ai ma maison et je suis capable de prendre des décisions par moi-même. » « Eh bien, si tu n'avortes pas, nous cessons de payer tes études et tu reviens vivre à la maison, car j'aimerais te rappeller que c'est moi qui paie ta maison et tous tes petits colifichets. » « Vous êtes injustes ! Je garderai ce bébé que vous le vouliez ou non ! Et je trouverai un appartement, et de l’argent pour mes études, vous verrez. Je n’ai pas besoin de vous, je ne vous considère même plus comme mes parents. » Je leur tournai le dos et montai à l’étage faire mes bagages. Si il y avait bien une autre personne dans ma famille qui était riche, qui m’aimait et qui aimait les enfants, c’était bien ma grand-mère.


MYSELF
I'M GONNA KEEP MY BABY.


« Papa I know you're going to be upset, 'cause I was always your little girl. But you should know by now, I'm not a baby. You always taught me right from wrong, I need your help, daddy please be strong. I may be young at heart, but I know what I'm saying. The one you warned me all about, the one you said I could do without. We're in an awful mess, and I don't mean maybe - please... Papa don't preach, I'm in trouble deep. Papa don't preach, I've been losing sleep. But I made up my mind, I'm keeping my baby, oh. I'm gonna keep my baby, mmm... He says that he's going to marry me, we can raise a little family. Maybe we'll be all right, it's a sacrifice. But my friends keep telling me to give it up, saying I'm too young, I ought to live it up. What I need right now is some good advice, please. Daddy, daddy if you could only see, just how good he's been treating me. You'd give us your blessing right now, 'cause we are in love, we are in love, so please. Papa don't preach, I'm in trouble deep. Papa don't preach, I've been losing sleep. Oh, I'm gonna keep my baby, ooh. Don't you stop loving me daddy.
I know, I'm keeping my baby. »


Dernière édition par Ivory-Carter Roosevelt le Lun 19 Juil - 16:10, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeden Hokins-Ward

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/07/2010
pseudo : D.
crédit : IrishWeasley

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 4:00

Ton pseudo + Dianna
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 5:21


    jareee(...)eeeed
    merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schuyler Brackenburies
SCULLY
    wild child full of grace

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/07/2010
Age : 27
pseudo : Emmecie
crédit : tumblr, livejournal & crocodile.
citations : Avec un flingue entre les dents, on ne prononce pas les voyelles

no way to be
♠ âge du personnage: 23 ans
♠ activités: a laissé tomber la fac
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 6:21

Les bannières sont hallucinantes, bordelou.

ET PUIS DIDI
Bienvenue sur Last Request et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 6:38


    pour ça faut remercier tumblr
    merci à toi
    KIKISTEW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 8:09


    désolée du DP (aaaa)
    Fiche merdique terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack S. Beckets

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 28
pseudo : Grunchy
citations : C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 9:28

    Welcome :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve A. London
    superwoman persévérance et ravissement.

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 23
pseudo : myu. june.
crédit : nemesis(c)
citations : the mistake the dead make is in tying to live again.

no way to be
♠ âge du personnage: 26 years old,
♠ activités: musician.
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 10:45

    Bienvenue sur LR ! Très belle fiche, tu es donc validée :). Juste une question, les paroles de la chanson, est-ce qu'elles racontent la suite de l'histoire ? Ou juste le fait qu'elle va garder son enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias James
    la perfection propriété privée des parfaits.

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 26
pseudo : violet, sab.
crédit : georgie ♥️
citations : il faut arrêter de prendre les cons pour des gens.

no way to be
♠ âge du personnage: vingt-deux ans.
♠ activités: garçon de café.
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 11:35

    J'adore me lever et voir ça
    J'aime beaucoup ton pseudo et ta fiche..*-*
    Bienvenue et bon jeu parmi nous

___________________
and if you go, i wanna go with you. and if you die, i wanna die with you. take your hand and walk away, the most loneliest day of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-request.bbactif.com/
Ivory-Carter Roosevelt

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/07/2010
pseudo : sparklingdiamond
crédit : cristalline (avatar)
citations : " Chuck, you know that I adore all of God's creatures and the metaphors that they inspire, but those butterflies have got to be murdered! "

no way to be
♠ âge du personnage: 22 yo
♠ activités: ( profession ou études )
♠ relations:

MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   Lun 19 Juil - 15:58

Eve A. London a écrit:
    Bienvenue sur LR ! Très belle fiche, tu es donc validée :). Juste une question, les paroles de la chanson, est-ce qu'elles racontent la suite de l'histoire ? Ou juste le fait qu'elle va garder son enfant ?


    Le fait qu'elle va garder son enfant
    Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ivory-carter - « brick by boring brick »   

Revenir en haut Aller en bas
 
ivory-carter - « brick by boring brick »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feuilles de brick
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» A true humanitarian,Jimmy Carter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last request :: the life always begins so :: your history is an enigma :: the best-
Sauter vers: